Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les biscuits Marie

24 Août 2013, 16:24pm

Publié par Baiya

C'est un petit billet 'conso' ; mais, rassurez-vous, je n'ai aucun intérêt dans l'entreprise dont je parle aujourd'hui!

Au supermarché aujourd'hui j'ai vu que Morinaga avait sorti une réédition des biscuits Marie dans un emballage au design d'origine, avec l'écriture de droite à gauche.

Les biscuits Marie

J'aime bien les biscuits Marie, croustillants et légers que l'on peut savourer tels quels ou utiliser pour faire des gâteaux, par exemple en croûte fourrée de crème. Bien qu'on les appelle souvent 'rich tea biscuits' dans les contrées anglophones, ils ne sont pas trop riches justement.

Les biscuits Marie

Morinaga est une entreprise avec une longue histoire qui commence à la fin du 19ème siècle et est à l'origine du développement de la coutume qui veut que les femmes japonaises offrents des chocolats aux hommes le jour de la Saint Valentin, grâce à une campagne publicitaire de 1960.

La première guerre mondiale a été un tremplin pour la fabrication de biscuits Morinaga. D'un petit commerce de bonbons, Morinaga avait grandi en exportateur de confiseries vers l'Asie du Sud Est. Quand la guerre éclate, le fondateur de l'entreprise, Taichirô,  s'est dit que les routes d'accès des biscuits européens aux contrées asiatiques seraient coupées sinon fortement perturbées et donc saisissant sa chance, il a lancé son premier biscuit en novembre 1914.

Les commandes d'Asie ont tout de suite été nombreuses; par contre au niveau national, rien ou presque. En effet, les Japonais de l'époque voyait cette friandise comme un produit de piètre qualité, trop simple en apparence et dont le goût ne leur convenait pas.

Le logo de la marque, l'ange aux ailes en M

Le logo de la marque, l'ange aux ailes en M

C'est à force de persévérance et de publicité que Morinaga va convaincre la population japonaise de s'attacher à ses biscuits.

Il met en avance la qualité de ses produits et développe une entreprise à la pointe du progrès en matière de technologie avec les premiers fours à gaz et des bâtiments en béton sur plusieurs étages comme il n'en existait aucun dans toute l'Asie.

Et surtout Morinaga s'inspire des produits britanniques et du savoir-faire de ce pays en matière de biscuits tout les adaptant au goût nippon, l'argument publicitaire très important étant que c'est un produit 'européen', apprécié par les plus grands!

L'entreprise saura parfaitement vivre avec l'air du temps car au sortir de la seconde guerre mondiale, c'est encore Morinaga à qui seront attribuées les commandes de biscuits et de crackers de style 'américain' cette fois-ci, commandes qu'il pourra honorer grâce aux ingrédients fournis par l'armée américaine.

Les biscuits Marie de Morinaga sont nés en 1923 avec une recette spécifiquement élaborée pour une clientèle japonaise. D'abord un produit relativement luxueux, il se démocratisera au fur et à mesure que les Japonais s'habituent au goût du lait et du beurre qui rentrent dans sa composition.

Au Japon, on a même un 'jour du biscuit' le 28 février: ce serait le 28 février 1855 que l'on a parlé pour la première fois de la confection des biscuits dans un magazine japonais. Cet article a été écrit par un médecin de l'époque, 柴田方庵, SHIBATA Hôan, qui avait été formé à la médecine occidentale. Intrigué et intéressé par la longue durée de conservation de ces  gâteaux, il avait été à la recherche de ce mystère auprès des seuls 'étrangers' autorisés à résider sur le sol japonais, des Hollandais de Nagasaki qui consommaient ces friandises inconnues.

Le mois de février est le mois numéro 2 en japonais, ce qui ne gâche rien puisque cela  rappelle que le terme 'biscuit' veut dire 'cuit deux fois'.

Commenter cet article

Latil 15/09/2013 14:35

Une belle histoire, d un chef d entreprise qui a su mener sa barque, dans des périodes difficiles, car je sais combien le Japon a souffert dans ces périodes. J adore les spéculoos, mais n en achète pas, car je me goinfre; alors je me rabat sur les petits Lu qui sont moins bons.
Bonne soirée Latil

Baiya 15/09/2013 14:45

Je comprends pour les speculoos, j'adore: ici on n'en trouve pas, donc je les fais moi-même. Les petits Lu, trop bourratifs je trouve, sauf trempés dans le thé ;) Bonne soirée également!

Mimisan 30/08/2013 02:23

Posez lui toutes les questions que vous voulez, elle aura toujours la bonne réponse! ;-)

Marie Claude 30/08/2013 09:18

Ha Ha ! Of Course !

Baiya 30/08/2013 02:53

Thanks to Wikipedia!

Marie Claude 29/08/2013 14:02

Pourquoi le (si joli !) nom de Marie ? Le sais-tu ?
Je suis d'accord avec vous, rédiger un blog est assez efficace pour ne pas laisser son cerveau se ramollir ! Quel plaisir pour moi ainsi de lire tes articles !

Baiya 29/08/2013 14:35

Et ton blog en est un des meilleurs exemples, Marie-Claude.
Quand au prénom 'Marie' utilisé pour ces biscuits, en fait les Japonais, les Portugais etc....ont copié les Britanniques qui ont créé ce 'rich tea biscuit' en 1874 et lui ont donné le prénom de la princess Maria Alexandrovna de Russie à l'occasion de son mariage avec le Prince d'Edinburgh

Pascale 29/08/2013 09:59

C'est très intéressant, un développement un peu similaire à celui de Meiji sur lequel il y avait une page entière dans le Monde il y a quelque temps.

Baiya 29/08/2013 14:30

Tiens je me demande si je peux retrouver ce dont tu parles sur Meiji. Merci du tuyau!

Mimisan 26/08/2013 02:08

Ecrire (ou enseigner) pour continuer à se documenter: c'était ma politique aussi ;-)
Maintenant avec mon travail à l'AFJ, j'apprends des choses très différentes. Ça m'empêche de trop me ramollir le cerveau.

Baiya 26/08/2013 04:25

Bonne stratégie à ne surtout pas laisser tomber! les muscles (si le cerveau est un muscle...) ça met longtemps à se construire mais sans entretien régulier, ça se liquifie rapidement. :)

Mimisan 25/08/2013 16:55

Quel puits de science! Tu en sais, des choses!

Ce que j'aimais bien dans ces biscuits, c'est qu'ils me rappelaient un peu les Petits Lu :-)

Baiya 26/08/2013 01:47

Tu es trop aimable :) je ne sais pas grand chose et c'est pourquoi je continue à écrire des billets; pour combler mes lacunes. Mais j'oublie aussi rapidement, malheureusement.

Mab 24/08/2013 21:03

Et est ce qu'ils sont bons ? :)

Ils me font penser aux biscuits "beurrés nantais" de chez Lu pour l'apparence, mais j'imagine qu'ils doivent être un peu plus sec, comme les biscuits "Thé" de la même marque ?

Baiya 25/08/2013 01:49

Oui c'est ça, Mab. Ce sont des biscuits qu'on peut 'tremper' dans le thé, mais pas aussi riches et denses que les petits beurre. Je les trouve bons car ils sont lègers.