Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jour de prévention des désastres: 'bô-sa-i-no-hi'

31 Août 2013, 11:37am

Publié par Baiya

Le 1er septembre 1923, un séisme effroyable détruisait une grande partie de Tokyo.  On a comptabilisé dans cette catastrophe 105 385 morts et disparus; les incendies déclenchés au milieu des quartiers de maisons en bois avaient été particulièrement fatals.

En 1959,  notre région a été frappée par le terrible typhon du golfe d'Ise, le plus meurtrier enregistré dans l'histoire du Japon: 4 697 morts, 401 disparus et 38 921 blessés.

Ces 2 événements sont à l'origine de la décision du gouvernement en 1960 de fixer 'bô-sa-i-no-hi' jour de préventions des désastres au 1er septembre de chaque année.

Le premier septembre c'est demain et je vous invite à cette occasion à vérifier si vous êtes équipés pour faire face à un désastre.

Pour ceux qui lisent le japonais, cette checklist peut vous aider.

 

Jour de prévention des désastres: 'bô-sa-i-no-hi'

Toujours pour ceux qui peuvent lire le japonais, vous trouverez tous les renseignements nécessaires pour notre préfecture sur cette page. Il y a en particulier une section sur laquelle on peut trouver le degré de risques auxquels est exposé son quartier et on peut rentrer les caractéristiques de son habitation pour savoir comment elle réagira en cas de séisme. Je l'ai fait; c'est très édifiant!

La mascotte (Japon, pays des mascottes en tous genres !) de la gestion des désastres naturels est un poisson-chat,

Les poissons-chats ('namazu' en japonais) sont censés être très sensibles aux séismes et des recherches très poussées dans la prévention des tremblements de terre ont lieu à ce sujet au Japon.

Egalement, une légende voudrait que l'archipel nippon se trouve sur le dos d'un poisson-chat géant (Ô-namazu) ce qui expliquerait le grand nombre de secousses telluriques auxquelles est soumis le pays!

Voici la bouille sympathique de 'Namazun', la mascotte:

Jour de prévention des désastres: 'bô-sa-i-no-hi'

Dans une campagne nommée 'shake-out', demain, 1er septembre 2013,  à midi et pendant une minute, la préfecture vous propose de faire cet exercice d'auto-protection:

apprendre à s'accroupir dans quelque lieu que l'on soit  et à protéger sa tête.

Jour de prévention des désastres: 'bô-sa-i-no-hi'

Pour cette campagne 'shake-out' il y a aussi des mascottes qui représentent les 5 fléaux d'un tremblement de terre:

Jour de prévention des désastres: 'bô-sa-i-no-hi'

Le petit jaune c'est 'ugoku', tout ce qui se déplace.

Le petit rose c'est  'ochiru', tout ce qui tombe d'une hauteur ou se renverse.

Le petit bleu c'est 'tobu'  tout ce qui vole ou s'envole.

Le petit vert c'est 'taoreru' tout ce qui s'écroule, se renverse ou s'effondre.

le petit violet c'est 'wareru' tout ce qui se casse, se brise.

 

Et en parlant de se protéger la tête, j'ai vu une information intéressante à la télévision hier dans un programme qui parlait du 'bô-sa-i-no-hi' le jour de pévention des désastres.

Il s'agissait des secteurs de notre préfecture qui se trouve au niveau de la mer ou en-dessous, en particulier les endroits protégés par des digues, non seulement en bord de mer mais le long des grandes rivières qui se jettent dans la baie de Nagoya.

Quand je suis arrivée au Japon, j'habitais dans un tel quartier, tout près d'une large rivière et je me souviens d'un typhon qui n'était pas passé directement sur notre ville mais pas très loin. Les pluies avaient été diluviennes et le niveau des eaux de la rivière avait tellement monté qu'elles menaçaient de passer la digue.

Pour ceux qui ont déjà visité le Japon, vous avez tous remarqué comme les rivières en milieu urbain sont souvent amménagées avec des berges extrêment larges, malgré en général un cours d'eau qui n'a pas une taille effrayante. C'est justement pour prévenir les catastrophes dûes à la montée des eaux, en particulier pendant le passage des typhons.

Depuis le tsunami de mars 2011, les chercheurs dans ce domaine se sont rendu compte qu'avant que les régions basses soient touchées par la vague marine, les secousse seules du tremblement de terre pouvaient détruire les digues et laisser passer les rivières en provoquant des inondations AVANT le tsunami.

Quand ma fille aînée est entrée en CP, elle se trouvait dans une école en bordure de rivière. Parmi le nécessaire à emporter à l'école tous les enfants devaient avoir un coussin, qu'ils utilisaient normalement sur leur chaise mais qui était muni d'un gros élastique permettant de l'utiliser pour protéger leurs têtes en cas de tremblement de terre.

Hier à la télévision, j'ai vu que dans notre préfecture, non seulement on conduisait des travaux pour renforcer en profondeur les digues le long des rivières et en bord de mer, mais que les enfants dont les établissements se trouvent dans ces régions menacées, car trop basses,  sont entrainés à enfiler......un gilet de sauvetage. C'est une des leçons de mars 2011 quand de nombreux enfants ont péri noyés dans leurs écoles.

Jour de prévention des désastres: 'bô-sa-i-no-hi'

Commenter cet article

margareth 04/09/2013 14:40

Il me semble que dans le passé tu avais déjà parlé de cette journée. Les menaces semblent multiples au Japon. Pourtant une civilisation brillante s'y est développée et vous gardez néanmoins de nombreux bâtiments historiques, dont certains très anciens. Cela semble parfois tenir du miracle.
Article très intéressant.

Mimisan 31/08/2013 07:20

Ah! les Japonais et leurs mascottes et autres petits "personnages" dessinés, souvent à tendance infantile...

Hier midi, à la télé, j'ai vu aussi présentation de touts sortes d'accessoires très variés, éventuellement couteux, ou bien conçus, grosses variantes du gilet de sauvetage; ils parlaient des Guerila bai-yu de plus en plus fréquents et violents et de leurs conséquences meurtrières. Ils ont montré aussi une école où les enfants étaient équipés de gilets de sauvetage, mais je ne sais pas si c'était la même école que celle dont tu parles. Il se peut que oui.