Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des automates au Musée Paramita

9 Septembre 2018, 08:15am

Publié par Baiya

 

pour consulter les billets du blog précédent cliquer sur le bouton ci-dessus



Pour consulter les billets du blog précédent, cliquer sur le bouton ci-dessus

Au pied du Mont Gozaisho et des sources chaudes de Yunoyama, à une heure de route de Nagoya et quelques minutes à pied de la petite gare de Obane-en (大羽根園駅),le Musée Paramita.
En ce moment s’y tient une exposition d’automates créés par des maîtres britanniques du genre, Paul Spooner, Matt Smith, Keith Newstead , Rob Ives, Neil Hardy mais aussi le Colombien Carlos Zapata et l’Allemand Walter Ruffler. L’exposition inclut également quelques œuvres de Nishida Akio, Saka Keisuke et Hashizume Kôji, qui sont très connus au Japon.

Ici on a une fascination toute particulière pour la magie des engrenages et des connections qu'elles soient analogiques ou numériques! La tradition des 'karakuri', au travers des poupées animées sur les chars des festivals, n'a rien à envier à la perfection grandissante des robots actuels.
D'ailleurs le titre de l'exposition est évocateur: アナログの美, 'La beauté de l'analogique'. En tout 135 objets que l’on peut faire bouger à plaisir et qui nous plongent dans le monde enchanté des rouleaux à picot, des arbres à cames, des leviers, des poulies, des courroies et de tous les techniques qui donnent la vie à des éléments en bois, en papier …… Les styles sont variés, mais ce qui fédère tous ces artistes, poètes de la géométrie et de la mécanique, c’est leur humour!

Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita

Le Musée interdit de prendre des photos dans les deux grandes salles de l’exposition et, de fait, ce sont des œuvres qui doivent être vues en mouvement.

Le site de Cabaret Mechanical Theatre propose des mini-biographies et des photos des œuvres de la plupart des artistes présents dans cette exposition.
J'ai adoré les figurines du Dieu Anubis mis en scène par Paul Spooner et Matt Smith:
'Anubis in Montmartre' (1989) qui, tout en tournant sa cuillère dans une tasse de café parisien, essaie avec son gant d'écraser une mouche sur la table;
Les petites chèvres qui s'éclatent au piano; Goat at the Piano (1991);

le 'Spaghetti Eater' (2006) dans son bain avec le robinet de sauce tomate;
Le couple de 'Drifting Apart' (2002) dont les 2 protagonistes s'éloignent inexorablement l'un de l'autre avec les mouvements de la manivelle;

'Poisoned Milk' (2006) pour lequel on vous demande de faire fonctionner l'automate suffisamment longtemps afin de voir le chat.....passer l'arme à gauche!

Les petites anglaises qui discutent du 'Price of Chicken' (2005).....

 

 

 

Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita

Certains artistes se spécialisent dans les automates en papier comme Rob Ives et son 'FLying Pig' (2000), le 'Fire Dragon' de Walter Ruffler.

Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita

Le Musée Paramita est un musée privé ouvert en 2003. Un des buts premiers de l'institution est de présenter les céramiques de l'artiste polyvalent de renom, Ikeda Masuo. Ce dernier, né en Manchourie en 1934,  avait son propre musée à Nagano, dont il est originaire par sa mère, mais le musée a fermé en 2017. En peinture, il est particulièrement connu pour son oeuvre  érotique.

Le musée Paramita possède 1299 céramiques de la série ' 般若心経シリーズ ' réalisée par Ikeda. Celui-ci, après avoir longtemps puisé dans la culture occidentale pour sa peinture et sa sculpture, découvrit la poterie à l'âge de 49 ans et  trouva une source d'inspiration dans les céramiques japonaises des temps anciens comme les périodes Jômon et Yayoi, mais aussi les techniques Raku, et Oribe.
Les oeuvres intègrent des inscriptions provenant du 'Sutra du Coeur' (' Prajñā-pāramitā-hṛdaya ') , en japonais 般若波羅蜜多心経 (han-nya-hara-mi(tsu-)ta-shin-gyô) que l'on raccourcit en 般若心経 (han-nya-shin-gyô) et que l'on retrouve dans le titre de la série réalisée par Ikeda. Le terme 'paramita' , qui signifie 'perfection' ou 'vertu suprême'  a été choisi comme  nom pour le  musée après une consultation populaire.

Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita

Parallèlement à l'exposition des automates, qui est installée au premier étage du musée jusque fin septembre, il y a dans la première salle du rez de chaussée, une charmante présentation des poupées de Yasuragi Yume qui recréent l'ère Shôwa.
Depuis 20 ans, en autodidacte,  elle crée ses figurines dans son atelier de Tshushima, préfecture de Mie. C'est l'occasion de la découvrir!

Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita

Ce billet ne serait pas complet si je ne mentionnais pas le jardin qui est une des fiertés du Musée avec un très grand nombre de plantes à admirer en toute saison. J'y suis allée en fin d'après-midi, après la pluie, donc il y avait beaucoup de moustiques mais il y  à disposition des visiteurs des sprays à appliquer !
 

Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita
Des automates au Musée Paramita

Commenter cet article