Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Hiroshima, promenade de la paix

6 Août 2017, 08:30am

Publié par Baiya

En juillet, j'ai fait un voyage à Hiroshima et en cette période commémorative des bombardements atomiques américains, je reprends le fil de ce blog avec cette visite d'une ville qui m' a fortement marquée.
En effet, je ne saurai le définir exactement, mais il s'en dégage une sensation de sophistication.  Hiroshima a été détruite dans les circonstance que l'on sair et son statut de première cible d'une attaque atomique lui donne une aura évidemment spéciale.
Au moment du lancement de la bombe atomique, les Américains avaient déjà bombardé de nombreuses villes japonaises et parmi celles qu'ils avaient épargnées avec en vue l'idée d'une expérience atomique il y en avait 2 importantes, Kyoto, suivie de Hiroshima.  Kyoto a été épargnée grâce à l'intervention d'intellectuels américains, en particulier Edwin Reischauer, mais point Hiroshima qui était, après la capitale impériale, un important centre artistique et historique du Japon. Durant l'ère Edo, et même avec le passage à l'ère Meiji, Hiroshima a toujours été parmi les 7 plus  grandes villes du Japon, avec tout ce que cela implique comme vie culturelle et économique et aussi une ville stratégique pour l'accès vers les provinces plus à l'ouest durant le règne des Tokugawa. Vers la fin du 19ème siècle, elle devint une ville de garnison avec le stationnement de troupes pendant les guerres sino-japonaise et russo-japonaise. Hiroshima est connue pour ses pinceaux pour la calligraphie et le maquillage, la tradition de fabrication de mobilier qui a vu le jour dans la ville de Fuchû, des techniques renommées de tissages et de teintures textiles, une gastronomie appréciée des Japonais! mais aussi l'industrie lourde grâce au charbon acheminé de Kyushu à partir du 19ème siècle, les usines automobiles Mazda etc...

A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix

Quoi de plus emblématiques que les senbazuru qui ornent une grand nombre des monuments du parcours de mémoire dans le Parc du Mémorial de la Paix!

Sur la petite place devant le Dôme, des associations se chargent inlassablement de transmettre cette mémoire avec une multitude de cahiers en différentes langues mis à la disposition des visiteurs.

 

A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix

Le Parc du Mémorial de la Paix dégage une incroyable impression de sérénité et de beauté.

Le dimanche matin, des jeunes faisait du paddle sur la rivière qui longe le parc.

A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix

Et un vieux monsieur nourrissait des moineaux sur une rambarde:

A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix

Un joli clin d'oeil au monument à SUZUKI Miekichi qui se trouvait à quelques pas de là.

A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix

Le parcours commémoratif dans le Parc du Mémorial de la Paix comporte plus d'une vingtaine de points importants, se terminant autour du Cénotaphe.

A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix

Le centre de Hiroshima se compose de grandes avenues aux trottoirs bordés d'arbres et d' immeubles élevés. Ce qui fait la beauté de la ville sont sans nulle doute les rivières qui la traversent.

A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix

Non loin du Parc du Mémorial de la Paix, il ne faut pas oublier de visiter le château, reconstruit après la destruction par la bombe atomique.
Dans le prochain billet, nous prendrons, sans surprise,  la direction de l'île d'Ikutsushima; à suivre, donc......

A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix
A Hiroshima, promenade de la paix

Commenter cet article

Laure 09/08/2017 11:24

Merci merci d'avoir pris ce temps pour nous.
A suivre

Bises
Laure

Baiya 10/08/2017 00:22

et merci de ta fidélité! bises.

Mab 06/08/2017 17:49

Quelle sérénité à travers tes photos ! (j'espère que c'est également le cas "en vrai")

Je ne savais pas qu'Hiroshima avait été un centre artistique, est ce que la ville a réussi à relancer ça après la reconstruction ?

En tout cas, ça a l'air beaucoup plus joli que les villes reconstruites en France...j'ai habité à Saint Nazaire quelque temps, et la seule chose qui sauve la ville, c'est sa vie artistique !

Baiya 07/08/2017 08:49

Comme j'habite à Nagoya qui ne vit que pour le business, l'argent et qui a vie culturelle très limitée, en arrivant à Hiroshima j'ai ressenti une impression de sophistication, même si elle partage des points communs avec beaucoup de grandes villes japonaises une urbanisation un peu chaotique et pas toujours belle. La reconstruction a été ultra-rapide apparemment. Le centre-ville est vraiment beau par rapport à la moyenne des villes japonaises. Nagoya a aussi été complètement rasée au centre-ville par des bombardements américains mais l'effort de reconstruction n'était pas esthétique seulement fonctionnel; ça fait une grande ville avec de grandes rues styles USA. A Hiroshima, on voit qu'il y a énormément de passage de touristes et autres visiteurs étrangers. Hiroshima était une des 7 plus grande villes du Japon pendant l'ère Edo, comme Nagoya. C'était une ville très importante pour le régime, pour l'accès vers les provinces plus à l'ouest. Au début du 20ème siècle elle est devenue une ville industrielle et militaire, comme Nagoya d'ailleurs; il y avait des usines de fabrications de voitures (Mazda à Hiroshima, Toyota à Nagoya) et de matériel militaire dans les 2 villes, Hiroshima était la ville dans laquelle étaient stationnées les troupes pendant la guerre sino-japonaise, ce qui explique l'intérêt des Américains. Mais il y a apparemment toute une culture artistique de danses traditionnelles, de fabrication de pinceaux pour la calligraphie et de mobilier. Egalement au niveau culinaire, c'est très riche.

Je trouve dommage qu'on ne voit en Hiroshima que le fait qu'elle ait été la première ville frappée par une bombe nucléaire. Pour les Japonais, c'est important bien sûr et chaque année les commémorations font la une des journaux mais ils ne voient pas que ça en Hiroshima.