Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visite au parc des pruniers à Inabe

14 Mars 2017, 20:39pm

Publié par Baiya

pour consulter les billets du blog précédent cliquer sur le bouton ci-dessus



Pour consulter les billets du blog précédent, cliquer sur le bouton ci-dessus

Comme cette année je suis restée au Japon pendant les 'grandes' vacances, cela me permet de profiter pleinement de la floraison des pruniers. La semaine dernière j'étais pas très loin de chez moi au sanctuaire de Ôagata à Inuyama, dont les pruniers pleureurs sont des merveilles de délicatesse.

Il y a quelques jours je suis allée dans la préfecture de Mie voisine dans un parc qui peut se vanter d'avoir un des plus beaux jardins de pruniers de la région du Tôkaï.
Contrairement aux pruniers de Ôagata-jinja, les pruniers d'Inabe s'admirent d'abord de loin et de haut: il pleuvait ce jour-là et les fleurs n'étaient pas entièrement ouvertes mais c'était quand même féérique

Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe

Le parc des pruniers comporte plusieurs sections, dont un verger dans lequel on ne trouve pratiquement que de solides arbres aux fleurs blanches qui produiront des fruits utilisés par exemple pour faire de l'alcool de prunes vertes:

 

Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe

Une autre partie, que l'on peut admirer des hauteurs du parking ou d'un promontoire, avant d'aller s'y perdre dans les parfums de la floraison, est plantée d'essences variées de pruniers dont les fleurs ont des teintes allant du blanc crémeux au rose profond en passant par des roses pâles et des variétés de pruniers pleureurs.

 

Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe

Le parc agricole d'Inabe se divise en deux sections, le jardin de pruniers sur une superficie de 38ha et une autre partie où se trouvent un golf et un espace de jeux pour les enfants.

 

Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe

Quand on s'engage sur la route qui mène au parc, on passe par un joli village traditionnel avec son temple ancien entouré de maisons protégées par des murs de pierres:

Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe

Encore un joli endroit à visiter mais comme d'habitude au Japon, on sera très déçu de traverser une région dans laquelle sont implantées énormément d'usines de recyclage et des cimenteries dont les cheminées déversent manifestement des fumées extrêmement salissantes (comme en témoignait ma voiture au retour à Nagoya) sinon toxiques.

La région de Yokkaichi dans cette même préfecture de Mie était connue dans les années 60 pour la pollution qui était la cause d'une forme d'asthme appelé 'asthme de Yokkaichi', un des produits du développement industriel frénétique japonais.

Si beaucoup d'industries ont été délocalisées, on s'aperçoit que dans la région la politique environnementale a probablement des critères assez souples. Une nature encore rude et belle sur les hauteurs voisine avec des plaines investies par des usines qui défigurent le paysage et rendent l'air irrespirable.

C'est dommage et même un peu déprimant. Je me suis consolée avec un goûter de pâtisseries traditionnelles japonaises:

Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe
Visite au parc des pruniers à Inabe

On a :

-Ume-daifuku: une pâte de farine de riz cuite à la vapeur et pilée, teinte en rose, très souple,  fourrée avec une pâte de haricots blancs (je pense) mêlée d'une purée de prunes salées (ume-boshi).

-Kusa-mochi: fourré à la pâte de haricots rouges (azuki) entiers, c'est à dire avec encore la peau des haricots et qui n'a pas été passée au tamis. L'enveloppe est du mochi (pâte de farine de riz gluant cuite à la vapeur et pilée) à laquelle on a mêlé une pâte fraiche de feuilles d'armoise japonaise (yomogi), bouillies et réduites en purée dans un mortier. C'est très, très parfumé et on cueille au printemps les feuilles nouvelles d'armoise un peu partout dans les chemins et les champs.

-Sakura-mochi: une pâte de haricots rouges (azuki), passée au tamis, donc sans les peaux des haricots; cette pâte est enveloppée de riz gluant cuit à la vapeur, légèrement teinté de rose;  le tout est enveloppé d'une feuille de cerisier-sakura conservé dans la saumure, donc ça a un goût salé-sucré, très parfumé avec le cerisier.

Commenter cet article

Valérie 02/05/2017 15:49

C'est un article incroyable et ces pâtisseries semblent délicieuses, lol. Normalement, je pourrai bientôt partir au Japon, car j'ai fait une simulation de crédit sur https://www.sofinco.fr/simulation-credit.htm et la réponse s’est révélée positive ! Je suis contente vu que je vais enfin réaliser mon rêve. Bien entendu, je compte profiter de ces périodes de floraison, il ne faut pas rater cet événement. Merci pour ces belles photos.

Valérie 05/05/2017 06:04

Je suis pressée de découvrir ce pays. N'hésitez pas à nous faire connaitre de nouvelles choses.

Baiya 03/05/2017 00:08

Bonjour Valérie! et un grand merci pour vos gentils commentaires.
En ce moment, le blog est un peu au point mort, mais lire des commentaires est très motivant.
J'espère que vous pourrez réaliser votre rêve de venir au Japon. Le printemps est idéal pour les les fleurs, mais il y a des choses à faire, voir, en toute saison.

Benoît 05/04/2017 08:30

Photo Magnifique, il me faudra y faire un tour l'année prochaine! Dommage pour l'environnement industriel.

Angelilie 26/03/2017 14:34

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir

Baiya 26/03/2017 15:23

Merci Angelilie !

Laure 19/03/2017 11:59

Super photos, merci Béa
je partagerai sur fb !!

Baiya 20/03/2017 01:56

Merci Laure!

Will 14/03/2017 19:13

Bonjour/bonsoir.

Il est vrai que tout le monde parle de la fleuraison des cerisiers Japonais, mais on oublie trop souvent ces pauvres pruniers qui subissent le même sort quelques mois avant.

Et ils sont tout autant jolis pourtant.

Mais bon, je préfère tout de même les couleur automnales ^^

Belles photos et bonne continuation.

Baiya 14/03/2017 23:44

Merci Will! Ce sont les pruniers et les pêchers qui sont à l'honneur pour la fête des petites filles le 3 mars, pas les sakura dont la célèbration est venue beaucoup plus tard.
Mais moi aussi j'aime beaucoup les teintes automnales.

Mab 14/03/2017 18:47

Que c'est beau ! Il ne manque plus que le soleil pour se croire au printemps !

Les mochis ont l'air absolument délicieux, je n'ai encore jamais eu l'occasion de goûter de sakura-mochi, mais par contre j'adore la prune salée et l'armoise (même si c'est galère à trouver en Fance)

Baiya 14/03/2017 23:46

Merci Mab. Les sakura-mochi sont mes gâteaux japonais favoris je pense car le riz n'est pas complètement réduit en pâte et le mélange salé-sucré est délicieux.