Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoires de montagne, de 6 poches remplies d'argent, de 'o-bon-dama' et de poupées qui parlent!

11 Août 2016, 15:45pm

Publié par Baiya

pour consulter les billets du blog précédent cliquer sur le bouton ci-dessus

 

 

Pour consulter les billets du blog précédent, cliquer sur le bouton ci-dessus

Aujourd'hui, 11 août,  nous célébrons pour la première fois le 'jour de la montagne' 'Yama-no-hi', qui vient agrandir la ronde des fêtes, odes à la nature, comme  'Midori-no-hi' (en mai) ou 'Umi-no-hi' (en juillet), respectivement les 'jour de la verdure (ou des plantes, des fleurs etc....)' et 'jour de la mer'.
Cela porte à 16 le nombre de jours fériés officiels au Japon; qui a dit qu'on ne savait pas se reposer dans ce beau pays?????

Pour la petite histoire, quand, en mai 2014,  on a dû ratifier ce nouveau congé à la chambre des députés,  il y a eu 15 voix contre et 213 voix pour!

Seuls les mois de juin et d'août ne contenaient jusqu'à là aucun jour férié.
Août fût choisi! et le jour de congé posé juste avant le début de la période de O-Bon en août, les célébrations de la fête des morts, pendant lesquelles les gens rentrent souvent dans leurs familles car les entreprises ferment pendant quelques jours entre le 12 et le 16 août.

Le Mont Fuji pris d'avion lors d'un départ de Nagoya

Le Mont Fuji pris d'avion lors d'un départ de Nagoya

L'inscription du 'jour de la montagne' dans la liste des jours chômés est largement dûe au lobbying infatigable du Japanese Alpine Club (Nihon-sangaku-kai 日本山岳会), la plus ancienne organisation de ce type en Asie, fondé en 1905.

Dans de nombreux lycées japonais il y a des clubs d'escalade qui est une activité typiquement estivale. Le principal événement attendu par de nombreuses personnes est l'ouverture du Mont Fuji, chaque année: on peut y monter de juillet à la mi-septembre.

Il y a une vingtaine d'années,  l'escalade et la randonnée en montagne étaient particulièrement prisées par la tranche d'âge se situant entre 45 et 55 ans et maintenant ce sont les personnes qui ont entre 65 et 69 ans pour les hommes (13,2%) et 60-64 ans pour les femmes (12%) qui pratiquent le plus cette acitvité. Par comparaison on ne compte que 6,2% et 5% respectivement de garçons et filles intéressés dans la tranche d'âge des 15-19 ans. C'est à Tokyo qu'il semble y avoir le plus d'afficionados avec 13,9% de la population au-dessus de 15 ans.

'Yama-no-hi' doit permettre aux gens:
-de trouver la montagne plus familière

'山に親しみ'

-de la remercier pour les bienfaits qu'elle nous accorde

'山の恩恵に感謝する'
 

Le village de Shirakawa-go

Le village de Shirakawa-go

Avec ce nouveau congé légal, voilà une belle occasion pour les seniors d'initier les plus jeunes aux plaisirs des hauteurs! Mais les congés d'été ont vu naître bien d'autres nouvelles pratiques.

O-bon est effectivement, avec la Golden week et les fêtes de fin d'année, l'occasion de retrouvailles en famille et la chance pour les grands-parents de 'déserrer' un peu les cordons de la bourse. C'est le phénomène que les médias ont appelé 'les 6 poches' en anglais-japonais 'six-pocket' シックスポケット: une image pour décrire les deux portefeuilles des deux parents auxquels s'ajoutent les 4 des 2 paires de grands-parents paternels et maternels.

Bon, on voit que le schéma familial japonais est un peu éloigné, au moins dans les convictions médiatiques, de celui des Français. Mais ces 6 bourses sont prêtes à gâter les plus jeunes!

Les grands-parents anticipent par exemple la rentrée des petits en primaire .... en avril 2017 et  la plupart des magasins concernés proposent donc déjà dans leurs rayons les produits nécessaires: parmi ces produits phares, le cartable, 'randoseru'.

C'est le cas de notre grand magasin de luxe, Takashimaya, situé à la gare de Nagoya, qui organise un 'spécial rentrée' en ce moment! Il y aurait 450 modèles différents!

Histoires de montagne, de 6 poches remplies d'argent, de 'o-bon-dama' et de poupées qui parlent!
Histoires de montagne, de 6 poches remplies d'argent, de 'o-bon-dama' et de poupées qui parlent!

Ces dernières années on s'est vraiment affranchi du seul choix de cartable noir pour les garçons et rouge pour les filles en primaire!

D'autres nouvelles pratiques culturelles sont en éclosion:

Ainsi on offre maintenant aux jeunes en ces mois d'été des  'O-bon-dama' お盆玉 sur le modèle des étrennes de nouvel an, 'O-toshi-dama' !

Histoires de montagne, de 6 poches remplies d'argent, de 'o-bon-dama' et de poupées qui parlent!
Histoires de montagne, de 6 poches remplies d'argent, de 'o-bon-dama' et de poupées qui parlent!
Histoires de montagne, de 6 poches remplies d'argent, de 'o-bon-dama' et de poupées qui parlent!

Depuis la sortie de ces petites enveloppes en 2010 leur popularité a quadruplé et on y met en moyenne 5 à 6000 yens.

Les grands-parents participent aussi de plus en plus au frais de transport des membres de la famille qui viennent leur rendre visite; d'après le journal d'aujourd'hui, près de 46% des personnes interviewées le feraient et pour une somme moyenne de presque 33 000 yens. Il y a aussi un certain nombre de familles qui partent en voyage à 3 générations: JTB propose ainsi en cette saison des séjours à l'hôtel adaptés à ce cas de figure avec 2 chambres communiquantes, une pour les grands-parents et une autre pour les enfants et petits-enfants. 

Et pour les seniors qui n'ont pas de petits-enfants il y a toujours la poupée qui parle comme un enfant de 4 ans: o-shaberi-mi-chan! Oui, c'est un peu triste mais voilà notre société en pleine évolution. Elle existe en version petite fille, Mi-chan ou petit garçon, Ma-kun. Il paraît qu'elle donne vraiment l'illusion de vivre avec son propre petit-enfant.

Histoires de montagne, de 6 poches remplies d'argent, de 'o-bon-dama' et de poupées qui parlent!
Histoires de montagne, de 6 poches remplies d'argent, de 'o-bon-dama' et de poupées qui parlent!
Histoires de montagne, de 6 poches remplies d'argent, de 'o-bon-dama' et de poupées qui parlent!

Commenter cet article

Rill 11/08/2016 15:14

Ah, ben je me demandais d'où sortait ce jour férié en plus, mais je comprend mieux xD
La suprématie des cartable est un truc qui me fascinera toujours. En bien ou en mal ?...

Baiya 11/08/2016 15:31

C'est que c'est de la qualité, madame, ces cartables, garantis 6 ans s'il vous plait! et ça peut coûter très cher.
En fait quand les enfants arrivent dans les classes supérieures du primaire il y en a quelques-uns qui optent pour des sacs à dos normaux, surtout quand ils font du sport.
Quand je pense que du temps de mes filles, il n'y avait que noir ou rouge!

Maintenant tu pourras savourer le jour de la montagne !

mimisan 11/08/2016 14:50

Le sangakukai a son siège dans mon immeuble au rez-de-chaussée, juste en dessous d'une partie de mon appartement...
Très bien ta photo de Shirakawa-go.
Les poupées... hummm Un peu retomber en enfance, l'impression, non?

Baiya 11/08/2016 15:06

Il n'y a que des gens bien dans ton immeuble, ha, ha! Merci pour les photos; je les aime particulièrement.

J'ai rédigé ce billet en revenant d'obsèques d'une personne que je respectais beaucoup et qui a été ma collègue de bureau pendant plusieurs années.

Je ne sais pas pourquoi il m'a semblait que le journal me criait aux oreilles cette équation cynique:
montagne = loisirs de seniors à la retraite, génération plutôt aisée = qui a du fric pour obtenir de l'amour et retenir l'attention des proches = naissance de nouvelles formes de consommation = miroir posé devant cette société qui finalement ne sait pas ce que sont les vrais sentiments d'amour, celui qui est gratuit = solitude = poupées qui parlent