Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

'Ossan-rental'.... vous connaissez?

9 Septembre 2015, 21:14pm

Publié par Baiya

(pour consulter les billets du blog précédent cliquer sur le bouton ci-dessus)

Qu'est-ce que vous diriez de louer l' oreille attentive d'un complet inconnu pour une heure ou deux, quelqu'un qui, dans une neutralité bienveillante et un calme détaché, pourrait vous conseiller, écouter des récriminations concernant votre supérieur ou même vous secouer un peu afin que vous preniez une décision????

Chunichi Shinbun (9 septembre p. 22)

Chunichi Shinbun (9 septembre p. 22)

M. Yamamoto (60 ans, sur la photo ci-dessus) est un prof qui vient de prendre sa retraite, un 'ossan', autrement dit un 'ojisan' dans le parler du Japon de l'ouest (Kansaï); un homme d'âge moyen (normalement dans la quarantaine ou la cinquantaine) qui peut jouer le rôle d'un 'tonton' bienveillant.

Si vous le payez 1000 yens par heure, il vous écoutera attentivement et vous donnera même son avis, tout en sirotant un café avec vous dans un lieu public.

Il vous suffit de le contacter par le site internet sur lequel il est enregistré et de prendre rendez-vous.

Celui qui a eu l'idée géniale de ce nouveau business c'est M. Nishimoto (48) qui travaille dans le monde de la mode.

'Ossan-rental'.... vous connaissez?

Il y a deux ans, au contact d'étudiants, il a réalisé qu'il existait un réel fossé entre sa génération et celle des jeunes qu'il côtoyait, en même temps qu'il lui a paru évident que ces jeunes recherchaient des personnes à qui se confier en dehors de leurs familles ou amis.

Il a donc créé un site qui met en conctact des 'ossan' et des personnes, souvent des adolescents ou de jeunes adultes et plutôt des jeunes femmes. Elles choisissent une personne sur le site, après avoir consulté la photo du 'conseiller' et sa présentation écrite.

Page du site

Page du site

Sur ce site M. Nishimoto lui-même est en ce moment 'en solde' si ça vous intéresse! (=^_^=)

et vous pouvez y lire sa longue présentation. Il a 48 ans, est marié à une jeune femme de 29 ans... Ses services: tuer le temps ensemble, parler, tout simplement être à votre service (en langage actuel 'pashiru' de 使いっ走り) pendant une petite heure!

'Ossan-rental'.... vous connaissez?

Le site propose une vingtaine de 'bonnes âmes' soigneusement sélectionnées après entretien; à Tokyo et dans sa région bien sûr, mais aussi à Kyoto, Osaka, et même jusqu'à Kyûshû (1 personne à Fukuoka) ou Hokkaidô (une personne également). Malheureusement pas encore à Nagoya......on se  demande pourquoi o(^▽^)o

On peut aussi utiliser Skype! C'est beau le progrès.

 

Nishimoto explique surfer sur une réalité sociale japonaise qui est le manque de communication, non seulement entre générations mais plus largement au sein de la société dans son ensemble; on en veut comme preuve le problème des personnes âgées qui meurent seules sans que personne ne remarque leur absence. Cette situation est le sujet de nombreuses études de sociologues nippons.

 

Les jeunes (femmes en majorité) qui font appel aux services des 'ossan', n'arrivent pas à trouver d'interlocuteurs dans cette société réglée par la notion importante de se faire apprécier sans créer de vagues, de ne surtout pas provoquer le ressentiment des autres et de n'être souvent guidé que par des obligations de nature matérielles, la réussite à tout prix. Beaucoup de Japonais craignent de créer de l'embarras à leurs familles et amis ce qui les empêchent de livrer leurs pensées intimes à ces proches.

 

Un complet inconnu est pour beaucoup la meilleure solution pour s'épancher: une personne que l'on qualifie  en japonais de 'aka-no-ta-nin' 赤の他人, le 'aka' de cette locution évoquant à l'origine l'eau pure qui est placée en offrande bouddhiste et qui reste fraîche pour un et pour tous.

Pour l'instant sur le site de Nishimoto il n'existe pas l'équivalent féminin du 'Ossan' qui, en observateur neutre, sera capable d'écouter silencieusement et de n'intervenir que quand cela est nécessaire; et cela sur des sujets aussi variés que le choix d'une carrière ou des études, les relations amoureuses, les brimades subies au travail.....

Mais il y a, dans les grandes villes surtout, des associations à but non lucratif qui proposent des lieux de rencontres aux jeunes et moins jeunes un peu en perdition émotionnelle et également des hot-lines téléphoniques. Les responsables en sont souvent d'anciens enseignants et la plupart s'accordent à décrire une société de plus en plus déshumanisée en particulier à cause de l'importance grandissante des moyens de communication virtuelle, smartphones et autres réseaux sociaux dont l'utilisation peut mener à une perte des capacités de relations sociales.

Dans le cas de 'ossan-rental' on se dit que l'on est encore une fois dans un rapport complètement mercantile comme beaucoup de choses au Japon. Le fait de payer rassure, exonère de toute responsabilité de rétribution; bien pratique!

Ce qui serait un réel progrès pour tous serait d'apprendre dès le plus jeune âge à exprimer ses sentiments; mais cela voudrait probablement dire changer la nature même des Japonais...... un lointain, très lointain désir .

Commenter cet article

Julien 30/12/2015 23:24

Est-ce que je peux aussi monter un Gaijin rental pour prodiger des conseils avec une approche totalement différente de celles des jeunes Japonais ?

Baiya 17/01/2016 10:41

Bonne idée!

Laure 10/09/2015 08:41

Ma foi c'est une bonne adaptation aux manques d'une vie familiale et en société ?
Qu'en penses tu ?

Je ne sais pas si cela pourrait exister chez nous car il faut une grande confiance à priori.
Mais bien des propositions autres existent je pense.

Je me verrai bien faire ce travail, tu me donnes des idées !

Baiya 10/09/2015 10:09

Je ne suis pas contre en particulier parcequ'on sait bien que les oreilles les plus attentives et bienveillantes ne sont pas celles les plus proches.
Par contre j'ai un léger problème avec le concept 'tonton'. Mais pourquoi pas? tu me diras si tu as concrétisé ton idée! Bisous.