Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petites histoire d'écoles (1): baseball et Ô-en-dan

29 Mars 2015, 17:50pm

Publié par Baiya

(pour consulter les billets du blog précédent cliquer sur le bouton ci-dessus)

Le baseball..... un des sports favoris des Japonais dont on regarde religieusement les matchs professionnels mais aussi le championnat des lycéens qui se tient en ce moment, pendant les 2 semaines qui servent de 'grandes vacances' entre deux années scolaires.

L'année du baseball lycéen, sport exclusivement masculin (pour les filles, il y a le softball) est rythmé par le tournoi d'été et le tournoi de printemps, 'natsu-no-kôshien' et 'haru-no-kôshien'.

Au printemps, les équipes de tous les lycées du pays qui sont capables de participer à cette compétition doivent d'abord se qualifier dans une série de matchs qui se tiennent au sein de régions données, suivant un découpage défini par l'organisateur; il y a 32 places , dont 3 pour des équipes que les organisateurs du championnat se réservent le droit d' inviter alors qu'elles n'auraient pas forcément été qualifiées par ce processus.

Petites histoire d'écoles (1): baseball et Ô-en-dan

Le championnat, inauguré en 1923, en est à sa 87ème édition. Il se tient dans un stade dédié après une cérémonie très codifiée, dont les participants ont bien répété le déroulement.

Une des petites 'cérémonies' auxquelles donnent lieu les matchs au fil des jours, est le ramassage d'une poignée de 'terre du stade du Kô-shi-en' par les joueurs dont l'équipe a perdu. En général, cette scène, souvent ponctuée des larmes des adolescents malheureux, est filmée et diffusée, ainsi que le chant des hymnes des lycées, les interviews des capitaines des équipes, des entraineurs et  des joueurs qui sortent du lot.

Assister au Kô-shi-en est important pour les recruteurs des équipes professionnelles de baseball car ils voient à l'oeuvre des stars en herbe.

Petites histoire d'écoles (1): baseball et Ô-en-dan

Un des adolescents qui attire la convoitise des recruteurs est TAKAHASHI Junpei , le lanceur de l'équipe  du lycée commercial préfectoral de Gifu, un lycée qui a une histoire longue de 110 ans et qui compte de nombreux sportifs célèbres parmi ses anciens élèves, dont  la marathonienne TAKAHASHI Naoko (médaille d'or à Sydney en 2000).

Cett année, TAKAHASHI Junpei (1m83 pour 76kgs) a réussi à lancer la balle à plus de 150km / heure! s'il le souhaite, nul doute que de nombreuses équipes professionnelles vont le choisir à l'automne pour le 'draft'.

En attendant son équipe a atteint les quarts de finale, donc nous leur souhaitons bonne chance!

Et soutenir le moral des joueurs, porter au plus haut l'esprit de groupe et la fierté de l'école, remotiver les garçons quand ils sont dans une mauvaise passe, guider les supporters dans leurs encouragements, c'est le Ô-en-dan qui en est chargé:

 

 

 

Camarades de classe en uniforme, orchestre, équipe de cheerleading, les deux lycées en lice dans le stade rivalisent aussi dans les gradins. Les meneurs avec une gestuelle particulière brandissent des pancartes avec des slogans ou des noms de joueurs à crier de toutes ses forces, la musique rythme les vociférations.

Au lycée commercial préfectoral de Gifu, cet 'Ô-en-dan' est mené par un groupe composé exclusivement de filles portant le 'gaku-ran' l'uniforme noir de style militaire qui est normalement réservé aux garçons.

La baisse du nombre des membres a rendu possible en 2006 l'entrée de filles. Pouvoir porter un uniforme de garçon est devenu par la même occasion un 'rêve' accessible aux jeunes demoiselles et a attiré de nombreuses candidates jusqu'à ce que l'équipe finisse par ne compter que des filles, bien que les garçons restent bien sûr les bienvenus.

Nos 23 adolescentes ont toutes les cheveux tirés en arrière pour pouvoir communiquer sans encombres par le regard durant leur prestation. Leur programme d'entrainement est strict de façon à ne pas 'démériter' face aux équipes de garçons et en ce moment les filles font des exercices supplémentaires de musculation et d'amélioration du souffle, d'après l'article qui leur est consacré ce matin dans notre journal local.

Dans cet interview, la capitaine souligne: 'il faut rester calme en toute occasion, donc le mental est très important!'. Comme pour leurs camarades sur le terrain.

Petites histoire d'écoles (1): baseball et Ô-en-dan

Commenter cet article

Mab 29/03/2015 19:09

Cette pratique du Ô-En-Dan est pour le moins....pittoresque, vu de France ! (je connaissais la chose de loin, grâce au jeu vidéo "Osu ! Tatakae ! Ouendan", mais je ne pensais pas que c'était toujours d'actualité...)

Mais c'est vraiment très chouette que cette équipe ne soit composée que de filles ! D'ailleurs, ce championnat n'accueille-t-il que des équipes masculines, ou est-il mixte ?

Baiya 30/03/2015 02:04

Bonjour Mab!

Normalement les filles ne peuvent pas jouer au baseball; il y a pour elles le softball, bien que quelques filles se battent pour pouvoir jouer au baseball, mais on n'en parle pas beaucoup.
Le championnat des lycéens et le championnat professionnel ne présentent que des équipes masculines.
Pour le ôendan, suite à ton commentaire, j'ai un peu édité le billet en rajoutant une vidéo d'un ôendan plus courant avec l'orchestre, les cheerleaders filles et les camarades de lycée et autres parents qui soutiennent l'équipe.
La particularité du lycée de Gifu est d'avoir cette équipe de filles qui portent le 'gaku-ran' traditionnel. mais on voit encore ici et là des équipes encouragées par des 'meneurs' garçons en 'gaku-ran'. Et même s'ils ne portent pas l'uniforme de style militaire, la gestuelle de meneurs reste la même!