Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exposition FUJIMORI Kaneaki

6 Novembre 2013, 19:50pm

Publié par Baiya

FUIMORI Kaneaki est un peintre contemporain qui vit à Nagoya et est en train de réaliser une série de tableaux qui représente pour lui son oeuvre majeure.

Le musée Furukawa présente une rétrospective de 19 de ses peintures mises en perspective par l'exposition de plusieurs icônes, livres de prières et enluminures.

En effet, FUJIMORI, né en 1935 dans la préfecture de Tôyama, troisième d'une fratrie de six, s'est converti au catholicisme alors qu'il avait une vingtaine d'années et le thème de l'exposition actuelle est 'la beauté de la prière'.

Exposition FUJIMORI Kaneaki
Exposition FUJIMORI Kaneaki

Dès l'âge de 4 ans, FUJIMORI avait décidé qu'il serait artiste. Après des études secondaires en section d'art, il entre à l'université des Beaux-Arts de Kanazawa et choisit de se spécialiser dans la peinture à l'huile et plus particulièrement dans le portrait féminin.

Au sortir de l'université, il travaille pendant quelque temps comme designer dans une entreprise de céramiques de Nagoya. Cependant, dès que ses finances le lui permettent, il part pour les USA et va y résider pendant 5 ans de 1959 à 1963; c'est pendant cette période qu'il se convertit au catholicisme.

Suivront une dizaine d'années pendant lesquelles FUJIMORI s'éloigne complètement de la peinture, une période psychologiquement difficile comme il le reconnaît lui-même. Il visite de nombreux musées américains et européens et approfondit sa connaissance de l'influence chrétienne dans l'art.

A partir de 1974, il reprend contact avec le monde artistique japonais: il expose à nouveau ses oeuvres, gagnant la reconnaissance de ses pairs comme en témoignent de nombreux prix,  tout en définissant de mieux en mieux la ligne directrice qu'il entend donner à son oeuvre.

1984 - 僧院の午後 (après-midi au monastère)

1984 - 僧院の午後 (après-midi au monastère)

C'est en effet en avançant dans la quarantaine que FUJIMORI fait figurer sur ses tableaux des femmes, souvent assises, comme elle le sont dans son atelier, devant un arrière-plan qui représente des sites sacrés du christianisme et plus particulièrement des lieux situés dans la sphère méditerranéenne; il s'inspire également des fresques qui décorent l'intérieur des églises, de la richesse des enluminures dans les livres de prières et des icônes orthodoxes. FUJIMORI voyage dans beaucoup de pays Méditerranéens à la recherche des oeuvres représentatives de l'art byzantin. 

1997 - アマービレ

1997 - アマービレ

Les anges et les madones figurent fréquemment dans ses oeuvres, les anges paraissant revêtus du rôle de messagers entre le monde sacré et celui du commun des mortels.

A travers ses représentations de femmes devant des madones à l'enfant, FUJIMORI lance une réflexion sur l'importance de la vie, la gratitude que l'on peut ressentir pour elle.

2007 - Adoration - Sant' Apollinare

2007 - Adoration - Sant' Apollinare

Depuis 2001, FUJIMORI a commencé sa série 'Adoration' . Le modèle féminin est représenté à chaque fois devant un lieu religieux différent dans une exploration nouvelle du sens de 'vénération' et 'foi'.

de haut en bas: Adoration (2002)  -  Adoration (2004)  -  Adoration (2011) -  Adoration (2013)
de haut en bas: Adoration (2002)  -  Adoration (2004)  -  Adoration (2011) -  Adoration (2013)
de haut en bas: Adoration (2002)  -  Adoration (2004)  -  Adoration (2011) -  Adoration (2013)
de haut en bas: Adoration (2002)  -  Adoration (2004)  -  Adoration (2011) -  Adoration (2013)

de haut en bas: Adoration (2002) - Adoration (2004) - Adoration (2011) - Adoration (2013)

Dans le cadre de cette exposition FUJIMORI Kaneoki, le musée Furukawa propose aux visiteurs une collection de livres de prières, dont un livre d'heures français du 15ème siècle, propriété du musée.

Je vous recommande vivement d'aller admirer tous ces trésors et de faire ainsi la connaissance d'un artiste fort original.

 

Commenter cet article

Marie Claude 08/11/2013 09:38

Oui très curieux ! On ressent cette impression fâcheuse que les fonds à tendance religieuses de ses tableaux ne servent que de décors aux femmes posant dans le style de photos mondaines, sans ressentir une quelconque concordance entre les deux
J'y vois comme des "collages" et les expressions des modèles ne sont pas du tout spirituelles...mais les jolies jeunes femmes (c'est indéniable !) doivent être contentes de leur portrait !

Mimisan 07/11/2013 01:08

Remarque totalement annexe: son prénom fait 100% hawaiien, polynésien!

Mimisan 07/11/2013 01:07

peut-être...
Mais je trouve plutôt qu'il y aurait comme une sorte de sacralisation respectueuse.

Mimisan 07/11/2013 00:42

On dirait du kimpila.

la femme qu'il représente: on retrouve bien des éléments de la représentation traditionnelle de Marie soit dans des détails des habits, soit dans le fond auquel on l'intègre mais à mes yeux, la différence avec la représentation traditionnelle, ce n'est pas seulement qu'elle garde un air bien contemoorain, que c'est toujours la même personne, mais qu'on a le sentiment que tout en restant très pudique dans la représentation, c'est plus la Femme que la Mère qui est honorée.
Du moins, c'est subtilement l'effet que ça me fait.

Baiya 07/11/2013 00:56

Oui, et si c'est la Femme, c'est aussi la tentation, non? je n'en ai pas mis, mais il a aussi fait de très beaux nus.

Laure 06/11/2013 19:01

Ah oui c'est original. je ne sais qu'en penser. Un grand travail très pensé, peut être trop pour moi mais...passionnant ...j'attends la suite de ta découverte

Baiya 07/11/2013 00:26

Les oeuvres m'ont beaucoup marquée, mais comme toi Laure je suis encore perplexe car il me semble que quelque chose m'échappe. Probablement pas suffisamment de connaissances religieuses.

Mimisan 06/11/2013 16:00

Article très intéressant.
Je trouve son œuvre intéressante. Et un artiste inspiré aussi ouvertement par le christianisme au Japon, ce n'est pas fréquent.
Mais toujours l'allusion à al Vierge Marie, c'est bien un catholique, pas un protestant!

Baiya 07/11/2013 00:28

Oui, catholique c'est sûr. Et aussi il me semble qu'il veut exprimer quelque chose des difficultés de vivre sa foi qui m'échappe....