Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exposition de kara-kami - Musée Tamesaburo

6 Novembre 2013, 22:50pm

Publié par Baiya

Si vous êtes amoureux de tout ce qui touche au papier, et en particulier au papier japonais traditionnel, washi, alors vous connaissez cette technique d'impression et les différents usages que l'on peut faire des 'kara-kami'.

Au musée commémoratif Tamesaburo, annexe du Musée Furukawa  dont j'ai parlé dans le billet précédent se tient une petite exposition de quelques oeuvre d'un artisan célèbre, SENDA Kenkichi, onzième descendant de la maison Kira-Karacho à Kyoto.

 

Mes achats au musée, quelques cartes et le livre de SENDA Kenkichi
Mes achats au musée, quelques cartes et le livre de SENDA Kenkichi

Mes achats au musée, quelques cartes et le livre de SENDA Kenkichi

La technique de 'kara-kami' est originaire de Chine, à l'époque de la dynastie Tang (618-907). Le 'kara' de 'kara-kami' est le caractère qui sert à écrire le nom de cette dynastie: , 'kami' voulant dire 'papier'. A l'époque, tout ce qui arrivait de Chine au Japon était appelé 'kara-mono', les 'choses qui viennent du pays de kara'.

'Kara-kami' représentait déjà un produit d'une grande valeur esthétique: un papier résistant qui était teint avec des colorants végétaux naturels ou des pigments auxquels étaient mélangés du gofun ( 胡粉) et des colles comme le funori (布海苔, préparé à partir d'une algue) et le nikawa ( colle d'origine animale).

On enduisait une plaque en bois gravée de cette mixture et de mica en poudre (kira 雲母) et on pressait la feuille de papier dessus pour en imprimer les motifs.

Exposition de kara-kami - Musée Tamesaburo
Exposition de kara-kami - Musée Tamesaburo

La technique est la même aujourd'hui. Elle a commencé à être utilisée au Japon à partir du milieu de l'époque Heian (794 - 1185) pour réaliser les feuillets utilisés par exemple dans les recueils religieux comme le Hei-ke-nô-kyô (qui se trouve au sanctuaire Itsukushima dans la ville de Miyajima, préfecture de Hiroshima).

Exposition de kara-kami - Musée Tamesaburo

Puis on utilisa cette technique pour créer des papiers décoratifs recouvrant les fusuma (paroi coulissante entre les pièces) ou les shôji (devant les fenêtres).

Après une période de déclin relatif pendant les guerres internes qui déchirent le Japon naissant, c'est sous les Tokugawa que les 'kara-kami' vont renaître. C'est aussi à cette époque qu'est fondée la maison SENDA qui va prendre le nom de KARACHÔ.

Le logo de la maison KARACHÔ depuis l'époque EDO

Le logo de la maison KARACHÔ depuis l'époque EDO

La maison possède dans ses fonds une collection de 650 plaques imprimantes en bois (hangi, 版木). Vous pouvez voir ICI une cinquantaine des motifs que l'on peut réaliser.

L'actuel descendant, SENDA Kenkichi, entouré de membres de sa famille, gère une maison qui a fait le choix de vivre avec son temps et décline différentes lignes inspirées du 'kara-kami' d'origine, en particulier des objets pour la maison dans une de leurs 4 boutiques de Kyoto. On peut aussi participer à des ateliers de fabrication de cartes et autres impressions traditionnelles. Et bien sûr on trouve une gamme en papeterie toujours enrichie de nouvelles créations. 

Ils ne sont bien sûr pas les seuls au Japon à pratiquer cet art et je vous laisse avec quelques clichés de ce que l'on peut réaliser avec le 'kara-kami' ou en s'en inspirant. Vases, nappes, enveloppes de coussins et même .... sur des chocolats, il n'y a pas de limite!
Attention! ce ne sont pas les objets exposés actuellement.

 

Exposition de kara-kami - Musée Tamesaburo
Exposition de kara-kami - Musée Tamesaburo
Exposition de kara-kami - Musée Tamesaburo
Exposition de kara-kami - Musée Tamesaburo
Exposition de kara-kami - Musée Tamesaburo

Commenter cet article

Marie Claude 08/11/2013 09:49

L'essence décorative du Japon dans ces papiers ! Cela ne m'étonne pas que tu aimes cet art !

Cécile 07/11/2013 22:47

C'est vraiment magnifique !

Laure 07/11/2013 10:18

Tout ce que j'aime !!